jeudi 23 février 2017

Hopital temporaire N°22

157 lits 2eme Etablissement en importance ouvert le 21/08 implanté dans le collège de Garçons, aujourd'hui Hôtel de ville


une drôle de supercherie dont fut "victime" cette formation.
"Le soi-disant prince Schaîkosky-Czaykowky Vladimir-Michel, se disant sujet Turc, avait réussi à se admettre en qualité d’infirmier à l'hôpital temporaire 22, tandis que sa femme voyait accepter ses services à hôpital 28. Tous deux menaient grand train et avaient tout d'abords déclaré être de nationalité russe. Leurs allures louches et un petit incident avait permis de constater que la pseudo-princesse ignorait la langue rue et la langue polonaise, éveillent l'attention des autorités. Le couple fut invité a justifié de son identité véritable. Le prince put seulement fournir une pièce attestant qu'il avait appartenu en qualité de conseiller, à l'ambassade turc à Rome.../.. Voyant que ces allégations ne rencontraient aucune créances prés des autorités civile et militaire il crut prudent de quitter notre ville..." le Gatinais du 6/11/1914 sous le titre On épure !


Pour les fêtes de Fin d'année 1914 grande matinée Artistique dans le grand dortoir du second étage
"../.. la presque unanimité des blessés de la formation était réunie: quelque uns couché sur leur lit d'hôpital, la plupart entourés de leurs pansements ou se soutenant de leurs béquilles, tous ravis d'avance de la petite fête qui leur était offerte. Songez que la haut on avait monté un piano!
 Tout le gratin montargois assiste, Le sous préfet, le maire Falour etc...
Suit le programme qui commence toujours par les hymnes Nationaux alliés et se termine par le bouquet offert aux artiste par les blessés. Le Gâtinais du 02/01/1915

  Personnels;

Aumonier Ab Gullinant -
Chirurgien Mr Guillot -
Medecin-Chef Mr Goizet -
Medecin Mr Audibert -


Braiant -


Rogier -
Officier d’adm gest. Mr Cornu Georges Eugéne


Gauron Ernest
Pharmacien Mr Bracquemond -


Chrétien -

Le 11/11/1916 , Il ne reste plus que 6 allemands et 5 Croates en traitement
En Janvier 1918 ou fin 1917 cette formation est fermée par décision du directeur du service de santé de la 5e région.

1er liste des blessés Archive municipale

 On décomptera 38 décès dont 20 en 1915 dans cette formation

Lieux Compl 1914 1915 1916 1917 Total 
Hop ° 22 11 20 2 5 38


le 1er décès :Burnod Albert du 230 Ri 17e Cie, né le: 29/11/1885, à, Sillingy en Haute Savoie ; blessé le 28 Aout 1914 dans la défense de la trouée de Charme au cour de la bataille de Rozeliere , son évacuation sur Montargis prendra 3 jours, arrivé avec le premier train sanitaire affecté aux hôpitaux de Montargis , il décède le 5/09/1914 des suites de ses blessures il n'aura pas survécu plus de 5 jours dans cette formation , le lendemain Paul Duc du même régiment né le 11/11/1884 succombera lui aussi de ses blessures, il est né à Rumilly en Haute Savoie..

Dernier décès enregistré:  Boisseau Henri Alfred 169 RI né le 08/09/1887 a st Vinneaut 89 , décédé de maladie non imputable au service le 01/09/1917


Des trois infirmières de cette photos aucune trace......
Tranche de vie, désespérée:
"Mon cher Ernest, je suis rentrer à mon dépôt lundi et j'ai passé la visite mardi et l'on ma envoyer à l’hôpital encore une fois, je crois bien que j'en sortirait pas, enfin il ne faut pas s'en faire pour cela,  je mortfond de retourner chez moi d'ici peu car je crois bien qu'il ne veule pas me guérir enfin mon vieux copain  je crois bien que je veut faire tous les hôpitaux.
 reçoit de ton camarade une sincère cordiale poignée de main"
 Philibert 7 avril 1917 hop 22 dos d'une carte postale
 En Aout 1917 un centre d'instruction pour infirmières stagiaires est constitué dans cette formation.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire